Quelle assurance autoentrepreneur choisir ?

Souscrire une assurance spécifique n’est pas une obligation pour les micro-entrepreneurs et les auto-entrepreneurs. En effet, le type d’assurance auquel souscrire dépend uniquement de l’activité que vous exercez. Ce mini guide vous fait un point des assurances disponibles pour auto-entrepreneur.

L’assurance responsabilité

Cette assurance se scinde en trois autres catégories. Il s’agit de la responsabilité civile professionnelle, de la garantie décennale et de la protection juridique.

A découvrir également : Comment raviver un tampon encreur ?

La garantie civile professionnelle

Cette assurance sert à couvrir la totalité des dommages qu’occasionne votre activité à l’encontre des autres. Ces dommages peuvent survenir au cours de votre prestation ou après la livraison d’un article défectueux. C’est une assurance obligatoire, si vous travaillez dans certains domaines.

Au nombre de ces domaines, figurent ceux du transport, de l’automobile, de la santé et du bien-être, des sports et loisirs, du BTP, etc. RC Pro de Simpliste est l’une des meilleures assurances auto-entrepreneurs du marché. Disponible à partir de 9,90 € le mois, cette assurance couvre une grande variété d’activités.

A lire également : Comment faire pour travailler chez H&M ?

Responsabilité Civile Décennale

La garantie décennale est une assurance obligatoire pour tous les constructeurs. Cette assurance s’engage à réparer tous les dommages qui touchent un ouvrage. Elle est valable sur les 10 ans qui suivent la fin des travaux. Avant de débuter les travaux, le constructeur se doit donc de remettre au client, un justificatif de sa responsabilité civile décennale.

Plusieurs paramètres entrent en compte lors de l’évaluation du coût de cette assurance. Son prix est donc très élevé.

Protection Juridique

Bien qu’elle soit la bienvenue, cette assurance n’est pas une obligation pour tous les secteurs d’activités. Cependant, elle est conseillée, si l’activité que vous exercez peut occasionner des conflits avec un client ou sa famille. Les métiers de chauffeur de taxi, moniteur de ski,… sont donc concernés.

Un accompagnement complet vous sera offert en plus de la prise en charge des frais de protection juridique.

L’assurance des biens et activités

Cette garantie implique trois autres catégories d’assurance. Il s’agit des assurances tous risques, perte d’exploitation et celle de la voiture.

Assurance tous risques

L’assurance multirisque couvre le remplacement ou les réparations des matériaux d’un local, en cas de sinistre. Cependant, si vous exercez votre activité dans votre lieu d’habitation, ne vous y trompez guère. L’assurance habitation ne couvre pas les dégâts liés aux matériels professionnels. Pensez donc à souscrire une assurance spécifique ou à des complémentaires.

L’assurance de perte d’exploitation

L’assurance multirisque ne prend en charge, en cas de sinistre, que les frais de réparation de votre espace de travail. La perte occasionnée par la mise en pause de votre activité n’est pas par exemple prise en charge.

De ce fait, souscrivez donc une assurance de perte d’exploitation. Cette dernière couvrira les charges fixes ainsi que la location d’un nouveau local.

L’assurance voiture professionnelle

Cette assurance est destinée à ceux qui transportent régulièrement dans leurs véhicules, des matériaux professionnels. En effet, elle couvre en cas d’accident, les dommages matériels et ceux occasionnés sur votre véhicule et vous.

Faites donc le bon choix d’assurance en fonction de votre activité professionnelle.

Comment raviver un tampon encreur ?

Si vous êtes en entreprise, vous avez certainement recours à l’usage de tampon encreur. Ce petit outil de bureau est souvent très employé au quotidien. ...