Comment déclarer ses revenus de VDI ?

La déclaration des revenus est une opération complexe pour la plupart des citoyens et très particulièrement pour les VDI (vendeurs à domicile indépendants). En effet, les obligations de déclaration de revenus de ces derniers sont déterminées selon le statut choisi. Ainsi, on distingue le statut de VDI mandataire et celui de VDI acheteur revendeur. Le régime fiscal aussi dépend du statut pour lequel le VDI opte. Cet article vous donnera le processus à suivre pour déclarer vos revenus de VDI quel que soit le statut choisi.

Déclarer ses revenus en tant que VDI mandataire

Le VDI mandataire est placé sous le régime des bénéfices non commerciaux (BNC). Ainsi, en tant que VDI mandataire, vous avez l’obligation de déclarer vos revenus sur le formulaire 2042-C Pro. Très souvent, les revenus du VDI mandataire sont perçus sous la forme de commissions. Ces dernières ayant pour but de récompenser les performances réalisées. Il revient alors à la société à laquelle est reliée le VDI d’établir, chaque trois mois, un bulletin de précompte.

A lire également : Quel cartable acheter pour entrée à la maternelle ?

Ce dernier doit être mentionné au niveau des cases 5HQ pour ses propres revenus et 5IQ pour les revenus de son conjoint. De façon générale, le vendeur à domicile indépendant mandataire profite d’un régime fiscal simplifié. Ses revenus doivent rester dans la tranche de 72600 euros hors taxe. Il a également l’obligation de choisir le régime simplifié BNC au moment de sa déclaration d’activité. Toutefois, vous pouvez aussi opter pour la déclaration contrôlée au détriment du régime spécial.

Dans ce cas, vous devez déclarer les bénéfices sur la troisième page du formulaire 2042-C Pro. Ces derniers représentent les commissions reçues desquelles on prélève les frais réels.

A lire aussi : Quelle chaussure choisir pour petite femme ?

Déclarer ses revenus en tant que VDI acheteur-revendeur

Les VDI acheteurs-revendeurs sont subordonnés au régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Ici également, la déclaration des revenus s’effectue sur le formulaire 2042-C Pro. Vous avez donc l’obligation de déclarer le montant brut du chiffre d’affaires prévue à cet effet sur la case. Le VDI acheteur revendeur a aussi la possibilité d’opter pour le régime microsocial BIC. Dans ce cas, il est directement appliqué un abattement de sorte à déterminer le revenu imposable.

L’abattement a lieu à condition que le VDI inscrive des commissions brutes annuelles n’excédant pas le seuil de 176000 euros. En ce qui concerne les VDI ayant opté poule régime réel simplifié ou celui réel normal, ils doivent déclarer les bénéfices réalisés sur la deuxième page du formulaire 2042-C Pro. Ces bénéfices ne sont donc que la soustraction des frais réels du chiffre d’affaires.

Quelle remise chez Peugeot ?

L’achat d’un véhicule neuf nécessite beaucoup de réflexion. Quelle marque choisir ? Voilà l’une des principales questions que se posent très souvent les futurs acquéreurs d’autos. ...