Comment calculer le malus écologique 2022 ?

Vous souhaitez calculer le malus écologique de votre véhicule en 2022 ? Tous les véhicules ne sont pas, concernés par le malus écologique. Pour ce faire, si vous achetez votre véhicule en ces temps-ci, il est important de savoir si votre voiture est concernée ou pas. Découvrez ici tout ce qu’il faut pour calculer le malus écologique 2022.

Le malus écologique : qu’est-ce que c’est ?

On peut définir le malus écologique comme étant une taxe gouvernementale qui s’applique à travers l’augmentation du prix du certificat d’immatriculation. Il a pour but de pénaliser l’achat de véhicules jamais immatriculés ou neufs afin de diminuer la pollution automobile. En parallèle, un système de bonus écologique a été : mis en place dans le but d’inciter l’achat de véhicules moins polluants.

A lire en complément : Quelle remise chez Peugeot ?

Selon l’article 55 de la loi de finances élu en 2021, il existe un seuil fixe qui permet de repérer les véhicules bénéficiants. En effet, l’application de cette écotaxe varie d’un véhicule à un autre. Par conséquent, on peut dire que l’effet du système bonus écologique a double objectif. En premier, il veut inciter les automobilistes à se tourner vers les véhicules moins polluants. En second lieu, il consiste à encourager les constructeurs automobiles à mettre des véhicules moins polluants sur le marché.

Lire également : Comment acheter une voiture d'occasion sans argent ?

Les véhicules concernés par le malus écologique et astuce pour réussir le calcul

Avant de répondre à la question de savoir comment calculer le malus écologique en 2022, il est important, de connaître les véhicules concernés. En effet, Sachez que le malus écologique s’applique particulièrement aux véhicules de tourisme. À cet effet, on peut citer trois catégories de véhicules à savoir :

  • Véhicule de catégorie M1 ;
  • Véhicule de catégorie N1 ;
  • Voiture à usage multiples de catégorie N1.

Afin de déterminer la taxe pollution applicable, les voitures sont également classées en trois (03) catégories. En premier, il existe des véhicules relevant du nouveau dispositif d’immatriculation dont la taxe pollution dépend du barème CO2-WLTP. Ensuite, il y a les voitures réceptionnées UE ne relevant aucun nouveau dispositif d’immatriculation. La taxe pollution applicable, dépend ici du barème CO2-NEDC. Enfin, il existe des véhicules non réceptionnés UE avec aucune révélation de nouveau dispositif d’immatriculation. La taxe pollution applicable dépend ici du barème en puissance administrative.

En réalité, il n’y a pas de formule fixe pour calculer le coût du malus écologique. Tout dépend en effet du barème fixé par l’état. Sur ce, il faut juste contrôler le taux d’émission du CO2 de sa voiture et de faire recours au barème du malus écologique.